Les créateurs récup'

Une multitude d’objets de la vie de tous les jours sont potentiellement utilisables pour tous genres d’instruments de musique. Se rendre compte qu’un tuyau de plastique trouvé dans la rue ferait une belle flûte traversière, une cornemuse ou une clarinette, que d’un clou, d’un ressort, d’une tige d’acier, d’une lame de scie on peut sortir des notes, belles parfois …

c’est porter un autre regard sur les objets qu’on jette.

« Un objet est mort quand le regard vivant qui se posait sur lui a disparu.» Chris Marker & Alain Resnais

Il y a toujours la place à la création en terme de sonorités, le but n’est pas forcément de restituer ce qui existe déjà, on part souvent à la recherche d’un son, d’une vibration, d’une sensation. le contact avec la matière est lui aussi passionnant, que ce soit du métal, du bois, du plastique, du verre, de la pierre, de l’os, il faut à chaque fois la « dompter » pour en faire ce que l’on veut, et la faire chanter. Et l’on se rend compte avec émerveillement que beaucoup d’objets ne demandent qu’à chanter, et que certains ont même une certaine poésie .

Il faut aussi prendre en compte qu’aujourd’hui la priorité est d’utiliser tous ces objets et déchets que l’on met au monde et que l’on entasse, jette, plutôt que des arbres ou des animaux qui pour certains commencent à nous manquer, et qui étaient la matière première utilisée autrefois pour la facture d’instruments. La matière première est là, sous nos yeux.

http://kansamusic.com/instrumentarium/